Categories ArchivesNutrition

Lait pasteurisé ou UHT ? image

La pasteurisation et la stérilisation à ultra haute température (UHT) sont des techniques de conservation du lait (et d’autres boissons) par traitement thermique. La pasteurisation s’effectue à 71,5° pendant 15 secondes, puis le lait est rapidement refroidi à 4°C. Cette technique permet de conserver au mieux les qualités gustatives du lait cru. Le lait pasteurisé doit être conservé au réfrigérateur (entre 7 et 15 jours selon la date indiquée sur l’emballage). La stérilisation UHT consiste à porter le lait à plus de 135°C pendant 3 secondes seulement avant de le refroidir. La rapidité du traitement permet de préserver les qualités nutritionnelles du lait. Le lait UHT, non entamé, se garde entre 90 et 150 jours à température ambiante. La richesse ...

Continue Reading

Recettes de cocktail sans alcool à base de spiruline image

En cocktail matinal : A consommer de préférence le matin, 1 petite cuillère à soupe de spiruline en poudre dans un jus de fruits frais et fraîchement pressés comme un jus d’orange ou de citron ce qui aura en plus l’avantage de favoriser l’absorption du fer de la spiruline. En cocktail version apéritif : Mélanger dans un shaker : de l’eau pétillante, quelques gouttes de citron vert, 1 cuillère à café de sirop d’agave et remuer. Verser le tout dans un grand verre puis ajouter 1 cuillère à café de sirop d’agave, 2 cuillères à café de spiruline en poudre, remuer à nouveau et servez avec quelques feuilles de menthe fraîche et des glaçons. Pour en savoir plus sur la spiruline : retrouver ...

Continue Reading

Oh que d’eaux ! image

L’eau est vitale car notre corps est composé à 60% d’eau en moyenne ce qui représente environ 45kg pour un adulte de 70kg. Saviez-vous que les tissus les plus hydratés sont le cerveau, les poumons, les reins, le cœur et les muscles, le foie et la peau ? La quantité du l’eau dans l’organisme varie selon l’âge. Le corps d’un nourrisson est composé d’eau à 70%, celui de l’homme adulte 60% et de la personne âgée 45%. Nos besoins en eau Il est donc indispensable de boire au minimum 1,5 l d’eau par jour en adaptant cette quantité selon ses besoins individuels (sportifs, femmes enceintes, enfants…), environnementaux (température, sécheresse, forte chaleur..), pathologiques (diarrhées, constipation, fièvres, polyurie…) et physiologiques (sportifs, croissance, femme enceinte…). 20% de nos besoins sont apportés ...

Continue Reading

De l’algue en cuisine : mon amie la spiruline image

Origine, histoire et culture La spiruline, une algue de couleur bleue vert, du groupe des cyanophycées (Algues bleues) de type procaryote, de genre Spirulina Artrospira et se présentant sous la forme d’un filament spiralé d’une longueur d’environ 0.1 mm La spiruline algue bleue fait partie des premiers végétaux apparus sur Terre il y a plus de 3 milliards d’années. Elle se plait dans les eaux douces chaudes et alcalines sur le bandeau inter-tropical de la planète comme celles des lacs des régions chaudes, en Afrique (Tchad, Ethiopie, Tunisie), Amérique latine (Pérou) ou Asie (Inde, Sri Lanka, Thaïlande). La spiruline était déjà connue et consommée par les Aztèques et les Mayas. II existe une fédération de spiruliniers en France qui réunit ...

Continue Reading

Intolérance ou allergie ? image

254ème rang mondial des maladies les plus fréquentes, les allergies alimentaires sont un véritable fait de société. Un phénomène mondial On ne compte plus les livres sur le sujet. Celui du Dr Michel Lallement « Les clés de l’alimentation santé : intolérances alimentaires et inflammation chronique » fait référence. Il y relate notamment comment certaines intolérances alimentaires et la consommation d’aliments « toxiques » favorisent un état inflammatoire persistant de l’organisme qui prédisposerait aux cancers mais aussi aux maladies chroniques et dégénératives. En France, le PNNS (Programme National Nutrition et Santé)  en charge de promouvoir la bonne santé de la population française a intégré les allergies alimentaires. Allergie alimentaire Elle se traduit par une réaction immunitaire anormale, inadaptée et exagérée de l’organisme à l’encontre d’allergènes (souvent des protéines) aboutissant à la formation d’anticorps (appelés IgE) ...

Continue Reading

Magnésium antistress image

Fatigue, crampes, insomnies et spasmophilie : et si c’était un déficit de magnésium ? Nos apports spontanés sont bien souvent insuffisants pour couvrir les besoins journaliers : 360mg pour une femme et 420mg pour un homme. Rôles et bienfaits Très important, le magnésium permet l’utilisation des éléments énergétiques au sein de nos cellules,  le renouvèlement des protéines, la transmission de l’influx nerveux et la contraction musculaire. Sources (moyenne pour 100g de produit consommé) On trouve le magnésium surtout dans les légumes et fruits secs, fruits oléagineux, pain complet, céréales complètes, chocolat et eaux minérales. Focus sur quelques aliments : Poissons : sardine à l’huile d’olive égouttée : 467mg, bigorneaux : 310mg, bulots cuits : 135mg Produits sucrés : poudre de cacao non sucrée : 376mg, chocolat noir 70% de cacao 206mg Fruits secs : figues sèches : 52,50mg, dattes sèches : 47,20mg Fruits ...

Continue Reading

Gluten : les aliments à éviter et ceux à privilégier image

Se référer à la liste de l’ AFDIAG pour la mise à jour des produits interdits. On oublie… Toutes les céréales du SABOT et l’épeautre (petit épeautre) et Kamut. Mais ces céréales peuvent être cachées sous des noms et dérivés tels que agents anti-agglomérants, amidon de blé ou de céréales interdites, amidon modifié, épaississants, liants protéiniques végétal, malt (extrait), malt d’orge, matières amylacées, matières grasses allégées, orge, protéines végétales, protéines végétales hydrolysées et texturées et aussi dextrine, dextrose de blé, maltodextrine, sirop de glucose de blé…. Donc on oublie les produits en vrac, les aliments panés, la bière et les hosties ! On vérifie… Les étiquettes des aliments préparés,  farines, les levures, les crèmes fraîches épaissies (souvent avec amidon), jambon sous vide, lardons industriels, viandes en conserve, chocolat, épices, ...

Continue Reading

Le pouvoir santé de la vitamine C image

Focus sur la vitamine C ou les pouvoirs de l’acide ascorbique ! Rôles et bienfaits Connus de tous, la vitamine C est indispensable et participe à des centaines de processus : renforcement du système immunitaire, anti-asthénique, production de collagène et des globules rouges, pouvoir antioxydant (protection contre les effets négatifs des radicaux libres), régénération de la vitamine E, synthèse de la carnitine, favorise l’absorption du fer d’origine végétale… Sa carence, exceptionnelle en France, génère le Scorbut. Besoins Les ANC sont en moyenne de 50mg à 120mg/jour. Les besoins moyens pour un homme ou une femme sont de 110mg/jour. Une femme enceinte aura besoin de 120mg/jour de vitamine C. Les besoin seront augmentés pour les fumeurs de 10 à 20 %. Sources (moyenne pour 100g de produit consommé) Acérola (cerise du Brésil) : 30 fois plus que l’orange Cassis, goyave : ...

Continue Reading

L’OMS part en guerre contre le ketchup image

Ketchup et boissons gazeuses sucrées sont les nouveaux ennemis de l’OMS, en raison des sucres cachés ! Selon sa note d’information du 4 mars 2015, les sucres cachés ne devraient représenter « que 10% de la ration énergétique journalière de la population », « à tous les âges de la vie ». Ces 10% représentent l’équivalent de 50g de sucre ou 12 cuillères à café. Si la consommation journalière de sucres cachés passe sous le taux de 5%, « ce serait encore mieux pour la santé des consommateurs », poursuit l’OMS. Recommandations : L’OMS recommande un « meilleur étiquetage des produits alimentaires », moins de « campagnes publicitaires ayant comme cibles des enfants, pour des produits alimentaires ou des boissons non-alcoolisées à haute teneur en sucre cachés » et « d’engager le dialogue avec ...

Continue Reading

Bénéfices et risques des édulcorants intenses image

Un rapport de l’ANSES récemment publié évalue les bénéfices et les risques concernant l’usage des édulcorants intenses, dont la consommation a fortement augmenté depuis ces vingt dernières années. Ce rapport ne démontre aucun bénéfice de la consommation d’édulcorants intenses sur le contrôle du poids, la glycémie chez les sujets diabétiques ou l’incidence du diabète de type 2. II ne permet pas non plus d’établir de lien entre la consommation des édulcorants et l’habituation au goût sucré, ni de lien avec des risques accrus de diabète ou de cancers. Sur cette base, l’Agence estime qu’il n’existe pas d’élément probant permettant d’encourager la substitution du sucre par des édulcorants intenses dans le cadre d’une politique de santé publique. Sources : AFDN, ANSES

Continue Reading

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!